Vacances en famille et amis, été 2009 !!!


Ces vacances 2009 ont été excellentes, comme vous le constaterez au regard des photos qui accompagnent ce commentaire. J’ai balayé une partie de la Méditerranée d’Espagne en poussant jusqu’à Monaco avec des nombreuses escales : Argelès, Le Cap d’Agde, La Grande Motte, les Iles de Lérins, Antibes… Le temps a été sublime toute la saison. Le soleil a été à nouveau très généreux. Le seul gros nuage à ce tableau idyllique a été le décès de mon père, le 30 juillet, qui m’a bouleversé profondément. La seule chose qui a permis d’apaiser ma douleur c’était le fait de pouvoir retrouver toute ma famille ainsi que beaucoup d’amis présents à la cérémonie. J’ai pu revoir des oncles, des tantes et des cousins que je n’ai pas vus depuis de longues années. Au gré de la mer, j’ai fini par accoster à Antibes et j’y suis resté quelques semaines, tant j’ai été heureux de retrouver l’agréable compagnie de mon oncle, de ma tante et de mes cousins et cousines. Famille, soleil, mer… que du bonheur ! Mais bon, pour troubler ce délicieux moment il a fallut qu’un incident se produise alors que je m’approchais des îles de Lérins, près de Cannes, avec à l’avant du bateau mes deux jolies cousines Alexandra et Johanna, ainsi que mon fils Benjamin et Simone. Tout ce petit monde me bouchait la vue mais le soleil en pleine face m’éblouissait également et, de plus, je n’avais pas branché mon GPS, puisque l’endroit m’est familier. J’ai été surpris par des hauts fonds et j’ai fini par me faire piéger avec, pour résultat, choc à la coque, casse des hélices et embases mais sans entrée d’eau. Ouf ! J’ai pu donc rentrer au port d’Antibes par moi-même. Vous verrez le petit « reportage photo ». Je me suis donc retrouvé bloqué pendant 2 semaines en cale sèche le temps des réparations. Mais ça n’a été très vite qu’un mauvais souvenir et j’ai pu profiter ensuite à nouveau de ce merveilleux bateau. Pour couronner la fin des vacances il y a eu cet événement, que je n’aurais pour rien au monde manqué: le départ de mon cousin Stéphane Narvaez. Il partait défier les océans afin de pouvoir accomplir le défi qu’il s’était lancé: faire le tour du monde à l’envers, donc contre les vents et les courants, en solitaire, sur son voilier sans moteur de 10 mètres seulement et tout ça, sans aucune escale. Son périple devrait durer 8 mois ! Quel courage monstre faut posséder. Ce grand jour est venu le 13 septembre. Je l’ai suivi les premiers miles, ainsi que ses parents et un bateau de ses amis, ensuite on l’a laissé filer accompagné d’un concert de klaxons. Vous, qui avez participé aux Vendée Globe, vous pourriez suivre la trace de ses aventures sur son site : http://www.stephanedefis.com Patrick Lemonnier


ete2009_0001.jpg ete2009_0002.jpg ete2009_0003.jpg ete2009_0004.jpg ete2009_0005.jpg
ete2009_0006.jpg ete2009_0007.jpg ete2009_0008.jpg ete2009_0009.jpg ete2009_0010.jpg
ete2009_0011.jpg ete2009_0012.jpg ete2009_0013.jpg ete2009_0014.jpg ete2009_0015.jpg
ete2009_0016.jpg ete2009_0017.jpg ete2009_0018.jpg ete2009_0019.jpg ete2009_0020.jpg
ete2009_0021.jpg ete2009_0022.jpg ete2009_0023.jpg ete2009_0024.jpg ete2009_0025.jpg
ete2009_0026.jpg ete2009_0027.jpg ete2009_0028.jpg ete2009_0029.jpg ete2009_0030.jpg

  Home Next
1 of 26